Escapade à la quarantaine (Quarantine Station, Portsea)

Il y a quelques semaines, le Little Boy, le Baby in Boots et moi nous sommes embarqués à la découverte de l’ancienne quarantaine, située à Point Nepean, tout au bout de la péninsule de Mornington, là où la baie rencontre l’océan. C’est un endroit un peu particulier que ce lieu au beau milieu de nulle part, dans un parc national, avec d’un côté l’océan, de l’autre les eucalyptus. On peut très bien s’imaginer débarquant ici après de longs mois en mer, juste après avoir bravé les eaux du détroit de Bass, considérées comme étant parmi les plus dangereuses au monde.

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

Un peu d’histoire

Au début des années 1850, Melbourne est connue mondialement pour son or et devient une sorte d’Eldorado pour des milliers d’hommes et de femmes, qui espèrent y faire fortune. En 1851, 100 000 personnes arrivent dans la région par voie maritime. Les conditions de transport sur les bateaux étaient telles que les migrants arrivaient dans un état sanitaire déplorable, porteurs de maladies dangereuses qu’ils pouvaient transmettre au reste de la population (entre autres, le choléra, la petite vérole, la typhoïde, etc.). Le Ticonderoga, en provenance de Liverpool en novembre 1852, avec ses 714 passagers et 48 membres d’équipage, perdra par exemple 100 personnes de la grippe espagnole et de la typhoïde en arrivant à Portsea (il y avait 300 malades à bord). Et il n’est pas le seul navire dans ce cas.

Il est donc décidé d’isoler les nouveaux arrivants dans un espace confiné, avant qu’ils ne se mélangent avec les habitants de Melbourne.  En 1852, les autorités australiennes font ainsi construire une quarantaine à l’entrée de la baie de Port Phillip. Tous les navires doivent à présent s’arrêter là, débarquer les passagers et les soumettre à un contrôle drastique. Leurs bagages sont « stérilisés » avec du gaz, les individus doivent passer par un certain nombre d’étapes (douche, désinfection, etc.) avant de pouvoir continuer leur chemin.

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

Solitude au coucher du soleil

Retour en 2017. Avec notre Baby in Boots, nous ne pouvons pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée. Or, ce jour-là, il faisait allègrement 38°C à l’ombre. Nous avons donc gentiment patienté à l’intérieur pendant l’après-midi, avalé rapidement notre dîner sur les coups de 17 heures (les joies de la maternité !) et sommes partis pour le parc national vers 19 heures. A notre surprise, la barrière est fermée. Impossible de nous garer à l’intérieur du parc comme nous l’avions prévu. Nous qui voulions aller au bout de la pointe, c’est raté. La nuit va bientôt tomber et nous ne voulons pas finir de nuit. Qu’à cela ne tienne, nous garons la voiture à l’extérieur du parc et nous engageons sur la route qui s’enfonce à l’intérieur de la pointe. Pas une voiture à l’horizon, la poussette avale l’asphalte sans broncher. Nous écoutons les oiseaux, qui semblent se saluer alors que le soleil disparaît progressivement derrière les arbres.

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

Alors que nous arrivons à la quarantaine, après une trentaine de minutes de marche, la lumière orangée embrase les bâtiments. Au loin, quelqu’un joue de la guitare. Impossible de savoir où. Nous sommes seuls à déambuler entre les baraquements, le long de l’hôpital, des douches, de la barrière qui séparait les malades des sujets sains. Un frisson nous parcourt l’échine. Face à ces petites maisons de bois, nous imaginons très bien la solitude des soldats revenus d’Europe après la première guerre mondiale. Ils ont la grippe espagnole, celle-là même qui tuera des millions de personnes à travers le monde. Ces bâtiments sont certainement les derniers qu’ils ont pu voir avant de mourir. Le vent se lève et fait grincer les branches autour de nous. Il est temps de rentrer. Finalement, c’est certainement cela le plus bizarre : pouvoir aller et venir à notre guise, en contournant seulement la barrière à l’entrée du parc, alors que pendant des années, ceux qui entraient ici n’avaient pas le contrôle sur leur destin. Ils étaient arrivés jusqu’ici malgré les dangers et ne pouvaient franchir la ligne d’arrivée. Et en même temps, ce devait être un lieu plein d’espoir : une porte d’entrée vers un nouveau monde. Et les couchers de soleil qu’offre la région de Melbourne devait certainement leur promettre un bel avenir sous ces latitudes.

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station

The Little Girl in Boots découvrir Melbourne Victoria Australie Expat expatrié expatriation Point Nepean Quarantaine Quarantine station


Et vous, avez-vous déjà traîné vos boots à Point Nepean depuis que vous êtes en Australie ? Partagez vos impressions dans les commentaires !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *